Réunion diagnostic #4 Santé et préventions

31 janvier 2019 0 Par L'équipe

NOUS SOMMES CAEN RÉUNION DU 7 JANVIER 2018

Atelier Santé et prévention

I) Médecine au quotidien et accès aux soins :

Docteurs, pharmaciens, infirmiers, kinés, radiologues, dentistes, laboratoires.

L’offre de soins paraît satisfaisante mais le nombre de praticiens est-il en augmentation ou en diminution ?

Les délais augmentent pour les consultations des spécialistes.

Les pôles de santé par quartier sont en nombre insuffisants.

SOS Médecins : la qualité du service tend à diminuer.

Existe-il une cartographie des professionnels de santé sur la ville ?

Le développement de la télé-médecine permettra-t-il d’améliorer l’accès aux soins ?

II) L’offre hospitalière

Un CHU avec le projet du nouveau CHU, la clinique St Martin, la polyclinique du Parc, la clinique de la Miséricorde…L’offre semble donner satisfaction aux Caennais

avec trois services d’urgences.

III) Quelles actions en cours pour la santé et la prévention ?

La Prévention :

Aux yeux des parents d’élèves, celle-ci paraît insuffisante dans les écoles.

Afin d’améliorer la qualité des repas dans les cantines scolaires la ville de Caen

favorise-t-elle la mise en place de circuits courts ?

Comment améliorer la prévention contre l’alcool, les drogues et le tabac ?

La ville de Caen est-elle partenaire du plan anti-tabac ?

La prévention contre le vih existe-t-elle ?

Quelle prévention en faveur des personnes âgées ?

Les Dispositifs mis en place :  

-Accompagner les personnes les plus défavorisées à adhérer à une mutuelle.

-Mise en place de la convention « Sport Médecins » avec les associations sportives

afin de favoriser la prescription de sport par les médecins.

Une généralisation serait-elle possible ?

-Enquête municipale «  Santé et Bien-être » au 4ème trimestre 2018 : ouverte à tous

et mise en place par la ville « afin d’améliorer les conditions favorisant la santé et le

bien être des Caennais et d’actualiser son diagnostic ».

Conclusion : Des actions sont réalisées mais ne sont pas forcément visibles par les Caenneais. Cette situation amène beaucoup d’interrogations.