Réunion #2 Diagnostic : Comment va Caen ? 05/11/2018 Atelier Emploi

2 décembre 2018 0 Par L'équipe

NOUS SOMMES CAEN

Réunion #2 Diagnostic : Comment va Caen ?

05/11/2018

Atelier Emploi

Les participants ont observé – sans pouvoir le quantifier – des offres d’emplois non pourvues sur le territoire, aussi bien dans l’industrie, les TPE et PME que dans le commerce. En matière d’emploi, certaines expériences déployées dans des communes de la CU semblent intéressantes et pourraient être dupliqué : le territoire Zéro Chômeur Longue Durée à Colombelles, le soutien à la mobilité à Mondeville (Bourse aux permis, prêt de voiture), École de la 2e chance à Hérouville Saint-Clair, les Cafés de l’emploi à la CCI de Caen… Il existe de très nombreux dispositifs mais il est complexe de tous les connaître. Le sentiment est celui d’un mille-feuille de dispositifs et de structures. Sans être directement concernés par la recherche d’emploi, les participants s’inquiètent des difficultés que cela peut donc revêtir pour les demandeurs d’emplois, en particulier pour ceux qui en sont les plus éloignés. L’idée d’une mobilisation générale du territoire naît des discussions. Une mobilisation qui sur un temps donné, un week-end par exemple, prendrait la forme d’un véritable événement associant tous les acteurs : demandeurs d’emploi, entreprises, commerces, structures d’accompagnement, centres de formation et d’apprentissage, écoles. D’un point de vue économique, notre territoire possède des atouts importants : des pôles d’excellence autour de la santé et du numérique, mais aussi autour de l’industrie (Bosch, Renault trucks…). Sa situation géographique est également un atout avec la mer à proximité. Le manque de fiabilité abyssale du réseau de train est en revanche un obstacle. La qualité de vie de notre territoire est aussi reconnue. Les participants observent une volonté de l’équipe en place de définir une stratégie de marketing territorial, mais personne n’est capable d’en citer un exemple : quel est le message fort du territoire ? Par ailleurs, il ressort des discussions une inquiétude quant au portage politique du territoire. Le sentiment que notre territoire n’est pas suffisamment incarné par un Président dont la personnalité effacée colle peu avec le leadership nécessaire. Le Havre et Rouen semblent beaucoup plus armées et/ou volontaires que Caen. Les participants ont un sentiment de déclassement, de manque de dynamique et de souffle.