Réunion #1 Diagnostic : Comment va Caen ? 01/10/2018 Atelier mobilités

6 octobre 2018 1 Par L'équipe

NOUS SOMMES CAEN

Réunion #1 Diagnostic : Comment va Caen ?

01/10/2018

Atelier mobilités

Animé par Hervé JEAN et Sylvie SAUSSET LE GOFF.

2 groupes de six personnes ont participé à cet atelier.

Il ressort des échanges que :

  • Dans une ville moderne, nécessité de développer différentes politiques de transports alternatifs à la voiture ;

  • Les villes de Copenhague et d’Amsterdam ont été souvent citées comme exemple du développement du déplacement en vélo, par une véritable politique publique :

1- concernant les vélos :

– Augmentation manifeste de l’utilisation de vélos ces dernières années.

  1. Sentiment d’insécurité : même si le réseau cyclable a considérablement augmenté, il reste insuffisant, discontinu et pas assez visible. Certaines pistes ont été matérialisées sur des routes à sens unique au détriment de l’espace réservé aux véhicules et bus et alors que la route reste très étroite (ex : rue Basse.) ;

  2. Incivilité des automobilistes qui se garent sur les pistes cyclables ;

  3. Le vélo semble être encore, dans l’idée de ce que l’on s’en fait, une activité de loisirs et non un moyen de transport ;

  4. Regret qu’il n’y ait pas pas à l’échelle de l’agglo de plan vélo, ;

  5. L’installation de vélos électriques en libre service est intéressant.

  6. Le nombre de stationnement vélos a diminué et leur installation s’est faite sans concertation avec les habitants (ex : parking à vélos le long de la voie de tram : est-ce pertinent ?). Pas de parking vélos sur les parkings à voiture situés en périphérie de Caen pour permettre une meilleure circulation et éviter l’utilisation de la voiture en ville ;

  7. L’achat d’un vélo électrique reste onéreux, malgré l’aide municipale accordée sous condition de ressources.

2 – concernant les scooters ou deux roues motorisés :

  1. insuffisamment valorisés pour certains, trop bruyants et polluants pour d’autres ;

  2. mode de déplacement dangereux, d’autant que la route est partagée avec les voitures : partage des pistes cyclables si suffisamment larges ?

3 – concernant le transport collectif :

  1. Le tram fer nord sud est nécessaire mais regret qu’il n’y ait pas de nouvelle ligne notamment vers l’est ou l’ouest afin diminuer le nombre de voitures en ville et faciliter l’accès au centre ville des habitants de tous les quartiers.

  2. Pas de possibilité de mettre les vélos dans bus ou tram ;

  3. Faible cohérence entre la politique de transports d’agglo et départemental ;

  4. Regret de constater que les bus récemment achetés ne soient pas hybrides ou électriques ;

  5. Peu de points de modulation en périphérie à l’endroit des parkings pour voiture (ex : tram, vélos….) ;

4 – concernant les voitures

  1. Le périphérique est encombré aux heures de pointe pour tous les habitants domiciliés à l’extérieur de Caen qui, pour des besoins professionnels ou personnels, doivent accéder à un point ou un autre de la ville.

  2. Pour certaines communes, pas d’autres alternatives que la voiture car pas de ligne de train et covoiturage pas toujours aisé en fonction des horaires de travail.